Rencontre lumineuse...

Un point brillant qui attire l'attention dans la nuit noire. Un vert fluorescent, unique touche de lumière dans l'obscurité... 
Lampe torche en main, allons explorer de plus près !

Comme on pouvait s'y attendre, une luciole est posée sur le sol de graviers. 
Cela peut paraître évident, mais la différence d'aspect entre l'animal dans le noir et l'animal soudain révélé par le flash est surprenante. 



Sa lumière saisit notre imagination et notre âme d'enfant, autant qu'elle cherche à attirer un partenaire pour la reproduction. Mais à l'inverse, elle a aussi vocation à faire passer l'insecte comme peu appétissant aux yeux de ses prédateurs potentiels.

Comme tous les éléments peuplant l'environnement, les hommes ont mis en scène les insectes en leur accordant une place propre au sein de leurs cultures, au-delà du simple émerveillement instinctif. 
 
Pour les anciens Mayas d'Amérique Centrale, il semble que les lucioles étaient reliées aux étoiles des cieux, ainsi qu'au bout incandescent des feuilles de tabac fumées. Anthropomorphisés, les insectes participaient à des activités que les productions artistiques nous permettent d'entrevoir. 

Insectes identifiées comme lucioles sur une céramique maya. Morley Museum, Tikal. Ph. Justin Kerr

Une approche plus approfondie de cet insecte dans l'art maya est proposée par Luis Lopez dans "Some notes on fireflies". Et pour une vision d'Extrême-Orient, quelques éléments dans cet article de la revue Insectes.

Voici pour cette très courte incursion entomologique, fruit d'une brève rencontre nocturne, qui vous donnera peut-être l'envie de poursuivre l'exploration par vous-même.

A très bientôt !

 

Commentaires

Articles les plus consultés